AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 you got a fetish for my love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
creature - frozen admin

avatar
◆ Minutes : 36
◆ Erre ici depuis : 14/08/2017

◆ Âge : 21 bougies, dont certaines qu'il n'a jamais failli souffler.
◆ Métier : Étudiant dans une école de danse

◆ Dispo RP : Libre comme l'air et c'est ça qui est bon

◆ Avatar : Troye Sivan
◆ DC : Luke, le militaire, et d'autres qui arrivent
◆ Crédits : jenesaisplus

Sujet: you got a fetish for my love — Jeu 2 Nov 2017 - 15:58

you got a fetish for my love
i can't deny your appetite



Septembre 2017
Noah était parti plus tôt que lui ce matin-là. Pour ne pas dire qu'Emrik n'avait tout simplement pas eu envie de se lever, pas envie non plus de se trainer jusqu'à la salle de bain pour encore affronter son corps maigre dans le reflet du miroir. Quelle idée aussi de vouloir emménager dans une maison où les lumières au-dessus des vasques lui offraient une vision imprenable sur ses cicatrices. Au moins on ne voyait plus ses côtes, et les poignées de cheveux qu'il se risquait à agripper restaient bien en place. Ses boucles rebondissaient fièrement sur le haut de son crâne, et plus rien ne pouvait les en déloger. Emrik retrouvait par ailleurs le plaisir de pouvoir se maquiller avant d'aller en cours, même s'il savait que ses nombreux efforts et mouvements tout au long de la journée allaient rapidement faire couler son mascara et anéantir les précieuses minutes passées à embellir son teint qu'il jugeait encore trop pâle. La maladie n'était plus là, ils avaient décidé de la laisser quelque part dans le pays natal d'Emrik, mais elle restait présente malgré lui. Il avait beau avoir pris du poids, s'être remis à danser, à rire et à s'esclaffer sans sentir ses os se briser, il voyait encore les marques sur son corps, la crainte dans le regard de Noah quand il faisait trop froid et qu'ils craignaient que l'hiver revienne l'arracher aux bras du grand blond à nouveau.

À part ce matin-là, où l'odeur de Noah sur les draps manqua de le faire arriver en retard à son premier cours de la journée. Comme ensorcelé, le parfum du blond sur son oreiller lui avait rappelé les baisers et les mains de l'autre homme sur ses hanches, son souffle chaud dans son cou quand tout semblait perdu, ses doigts entrelacés aux siens quand il ne s'agissait pas seulement de leurs regards qui se fondaient l'un à l'autre. Un parfum qui lui avait donné suffisamment de force pour croire qu'il pouvait encore laisser à Noah la liberté de découvrir son corps, sa voix se rappelant à lui alors qu'Emrik était pourtant seul, lui murmurant des mots qu'il n'avait pas entendu depuis trop longtemps. Il s'arrêta avant de se laisser happer par son propre songe, réalisant qu'il ne pouvait pas se permettre de priver Noah d'instants comme celui-ci, convaincu qu'il n'y avait que les doigts du blond qui avaient encore le droit de s'attarder sur son corps et d'en faire tomber toutes les barrières.

Le reste de la journée avait été particulièrement long, animé de pensées que le jeune homme ne pouvait partager avec aucun de ses camarades. Des mois qu'il n'avait pas senti cette chaleur animer ses entrailles, et c'était sans doute à cause de ces braises-là qu'il manqua de mettre feu à la piste de danse, ses enchainements maitrisés et ses hanches suivant le rythme avec une certaine aisance. Sans parler de sa tenue particulièrement bien étudiée, ses épaules maigres recouvertes d'un t-shirt qu'il avait encore volé à Noah, le tissu tombant jusqu'à ses cuisses, n'entravant aucunement ses mouvements pour autant. À l'heure de sa pause, il avait jugé bon de faire savoir à Noah qu'il pensait à lui, le texte perdu sous une pluie de coeurs, de fleurs et de baisers, sa façon à lui d'avouer à quel point il tenait au grand blond qui partageait sa vie depuis suffisamment longtemps maintenant pour qu'il soit certain qu'il serait encore là dans les décades à venir.

« What are you reading? » À peine rentré, Emrik laissa tomber son sac de sport à l'autre bout du canapé, ne perdant pas un instant avant de s'installer auprès de Noah afin de mieux pouvoir déchiffrer la couverture du fameux livre. « How was your day? » Sa première question n'avait même pas obtenu de réponse qu'il en posait déjà une autre, s'installant contre Noah, son regard s'attardant sur les lignes de l'ouvrage qu'il tenait encore entre ses mains. Noah semblait visiblement concentré, ce qui n'était visiblement pas un problème pour Emrik qui se faufila entre Noah et son livre, ses lèvres s'attardant aussitôt dans le cou de ce dernier. « I just thought maybe you wouldn't mind taking a bath with me. » Ses joues rouges trahissaient déjà ses pensées et les secrets qu'il avait confié à leurs draps le matin même. Ses lèvres s'attardèrent quelques instants de plus dans le cou de Noah, avant de s'attaquer à la paume de ce dernier, frôlant finalement l'extrémité du doigt du blond. « I promise I'll be good. » Une promesse qu'il scella d'un baiser qui n'avait plus rien de tendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://signofthetimes.forumactif.com/t7-emrik-all-i-needed-was-another-day#9 http://signofthetimes.forumactif.com/t7-emrik-all-i-needed-was-another-day#9
 
you got a fetish for my love
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» 05. I Love Rock'n Roll [PV ERIN]
» I love America

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sign Of The Times :: Vejle :: Peaceful Times :: Résidences-